Attaques terroristes à Vienne (suite)(010311/20) Version imprimable
lundi, 02 novembre 2020

 

Métula 01h55, 00h55 à Vienne

 

Par Stéphane Juffa et Jules Mazouz

 

L’incident n’est pas terminé et la Police viennoise ne communique pas de détails sur les opérations en cours. Nous savons qu’il a débuté à 20h15 locales environ (lundi) par une fusillade à proximité de la synagogue principale de Vienne.

 

Les tirs ont cessé il y a environ une heure et demi, mais les forces de l’ordre restent puissamment déployées dans tout le 1er arrondissement, en plein cœur de la capitale autrichienne.

 

Il y a au moins trois morts confirmés : un terroriste, un policier et un passant. D’autre part, les hôpitaux font état de quinze blessés dont sept sont dans un état grave.

 

Six ou sept autres terroristes ont été appréhendés, et trois sont encore en fuite, activement recherchés par les forces de l’ordre.

 

arrestation.jpg

La Police autrichienne en train de fouiller des suspects, cette nuit à Vienne

 

Il s’agit d’une agression de terroristes islamiques, qui visaient six objectifs dans le centre de Vienne : Morzinplatz, Salzgries, Seitenstettengasse, Graben, le marché fermier et celui de la viande. Les terroristes étaient armés de fusils-mitrailleurs, probablement des Kalashnikovs, et ont tiré des dizaine de balles.

 

Des échanges de feu se sont également produits dans la Judengasse [all. : la rue des Juifs], dans laquelle est situé le centre de la communauté israélite viennoise. Nous ne sommes cependant pas capables, non plus que la Police et les media autrichiens, de confirmer au-delà du doute possible que ces bâtiments de la communauté israélite étaient directement visés par les terroristes. La synagogue était fermée à clé et inoccupée au moment de l’attaque.

 

terromort.jpg

La photo du terroriste abattu par la Police

 

Une vidéo obtenue par un media israélien montre un terroriste tirant sur le passant (mort) à bout portant au fusil-mitrailleur, avant de revenir sur ses pas pour lui administrer le coup de grâce à l’aide d’un revolver.

 

Par respect pour la victime nous avons choisi de ne pas reproduire ce document, mais on distingue sur ces images que le passant a tenté de surprendre le terroriste en ouvrant le feu à son passage, mais sans résultat probant : soit il a manqué sa cible, soit le calibre de son arme était trop petit, soit encore, le terroriste était protégé par un gilet pare-balles.

 

Nous attendrons demain afin de prendre connaissance des détails des événements de cette nuit. Il nous apparaît d’ores et déjà cependant que les terroristes ont manqué leur affaire, car deux tués – sans avoir atteint une personnalité connue - pour un commando d’une dizaine de terroristes lourdement armés ayant attaqué six objectifs, la moisson est maigre.

 

A l’heure d’interrompre temporairement le suivi du déroulement de cette agression, nous avons bien plus de questions sans réponses que d’éléments nous permettant de comprendre quel était l’objectif stratégique ou tactique de ces terroristes et pourquoi ils ne l’ont pas atteint.

 

Le Chancelier fédéral Sebastian Kurz, interviewé par nos camarades de la chaîne TV autrichienne oe24.TV il y a quelques minutes à peine, n’en sait visiblement pas plus que nous à ce sujet.