Bruxelles-Métula du 19 novembre 2018 (021911/18) Version imprimable
lundi, 19 novembre 2018

 

© Metula News Agency

 

Binyamin Netanyahu a laissé les milices islamiques de Gaza tirer 531 roquettes en 24h sur les agglomérations du sud d’Israël en ordonnant à Tsahal de ne pas les en empêcher.

 

C’est l’unique raison de fond qui pousse les alliés de la coalition gouvernementale  à démissionner ou à menacer de le faire.

 

La critique est également vive au sein même du Likoud.

 

Le Premier ministre va tenter de diriger le pays avec une voix de plus que l’opposition à la Knesset. Dans l’atmosphère intenable qu’il a suscitée, c’est quasiment impossible.

 

L’analyse de Stéphane Juffa au micro de Jim Mosko, dans le cadre de l’émission Bruxelles-Métula sur Radio Judaïca https://www.facebook.com/radiojudaica/videos/308225049905174/ (Facebook).  Ou https://youtu.be/vwQywaCy_mY (Youtube).

 

qa.jpg

Les pilotes du Khe’l Avir ont survolé cela des heures durant, en ayant l’ordre

de ne pas s’attaquer à ceux qui lançaient ces roquettes sur le sud d’Israël.