Elimination d’un chef du Hezbollah sur la frontière syrienne (012702/20) Version imprimable
jeudi, 27 février 2020

 

 

newmena.jpg

 

Métula 15:30, 14:30 à Paris

 

Quelques minutes avant 14h locales, un drone israélien a éliminé Imad Tawil alors qu’il circulait à bord de son véhicule à proximité de la ville de Hader [5 000 hab.][carte].

 

Tawil était un habitant de Hader d’origine druze comme la majorité des gens de cette agglomération syrienne, située à 4.5km de la frontière israélienne et à 22km à vol d’oiseau en plein est de notre rédaction à Métula.

 

hadermap.jpg

Service cartographique © Metula News Agency

Base : Google Earth Pro

 

C’était l’un des quatre commandants du Hezbollah libanais dans le Golan. Il était responsable de l’implantation iranienne dans la région et de préparer des attentats le long de la frontière.

 

Les organes d’information du régime de Bashar al Assad ont fait mention de l’élimination de Tawil par un appareil israélien.

 

tawilcar.jpg

Ce qui reste du véhicule d’Imad Tawil après son oblitération par un drone israélien

 

De nombreux aéronefs du Khe’l Avir, l’Aviation israélienne, sillonnent les cieux de toute la région pour parer à une éventuelle tentative de riposte de la part du Hezbollah, des Gardiens de la Révolution khomeyniste iraniens et de l’Armée gouvernementale syrienne.

 

Pour le moment, les fronts syrien et libanais sont calmes et aucune consigne particulière n’a été donnée aux habitants du Doigt de la Galilée.

 

tawil.jpg

Feu l’exécutif du Hezbollah Imad Tawil

 

Nous nous demandons si le Hezbollah va reconnaître la perte de son officier. Si tel était le cas, la milice chiite libanaise reconnaîtrait du même coup son implication sur le Golan aux côtés de l’Armée iranienne et à son service.

 

Les journalistes de la Ména dans la région sont mobilisés et ont été placés en état d’alerte. Une équipe est en route vers la frontière, dans la ville druze israélienne de Majdal Shams [ara. L’étoile du soleil. 11 000 hab.] qui fait face à Hader. De nombreux habitants de Majdal Shams ont des liens de parenté avec ceux de Hader.