Gaza, pluie de roquettes sur Israël (012710/18) Version imprimable
vendredi, 26 octobre 2018

 

© Metula News Agency

 

Métula, samedi, 3h10, 02h10 à Paris

 

A minuit dix, ce samedi matin, seize roquettes ont été tirées à partir de la bande de Gaza sur les agglomérations israéliennes qui bordent l’enclave à proximité de Sdérot. Dix ont été interceptées par le Dôme de fer, les autres sont tombées dans des zones inhabitées.

 

kip.jpg

Tir d’un missile du système Kipat Barzel (Dôme de fer)

 

A 0h31, les sirènes ont retenti, annonçant une seconde salve de projectiles, à 0h34, une troisième, à 2h00, une quatrième, à 2h06, une cinquième, et à 3h03, une sixième. Au total, ce sont des douzaines de roquettes qui ont été lancées sur Israël cette nuit par les milices islamiques.

 

Les sirènes d’alerte avaient déjà sonné à 22h03, 22h21, 22h38 et 23h22 vendredi.

 

[Une vidéo montrant les interceptions des dix premières roquettes par le Dôme de fer]

 

Durant la journée de vendredi, 4 émeutiers avaient été tués sur le pourtour de Gaza tandis qu’ils s’attaquaient à la barrière de sécurité, un autre Palestinien a perdu la vie en Cisjordanie durant des heurts avec des forces de sécurité israéliennes.

 

Le Khe’l Avir, l’Aviation israélienne, est intervenue après la première bordée de roquette de samedi contre plusieurs cibles de la région de Rafah, au sud de la Bande.

 

Notre correspondant permanent à Sdérot, Ilan Tsadik, signale d’autres raids d’appareils frappés de l’étoile de David pendant que nous écrivons cette Breaking.

 

Le Hamas, tronc traditionnel, a fait savoir par des voies officieuses qu’il n’est pour rien dans ces agressions et qu’elles se sont produites "à l’encontre de sa volonté". Ceci confirme que le Hamas tronc traditionnel ne contrôle pas la situation dans l’enclave palestinienne et qu’il est inutile de négocier avec lui.

 

Ces attaques surviennent après que l’Etat hébreu a rouvert les points de passage vers la bande de Gaza et que plusieurs camions-citernes contenant du pétrole pour la station électrique gazaouie, payé par le Qatar, ont été autorisés à franchir la frontière.

 

Des civils israéliens ont été choqués par les projectiles palestiniens, et deux personnes à Sdérot ont été blessées dans leur précipitation à gagner les abris.