Gaza subit une offensive majeure de Tsahal déclenchée à 00h30 (011405/21) Version imprimable
jeudi, 13 mai 2021

 

Métula, vendredi 02:00, 01:00 à Marseille

 

A minuit trente précise ce vendredi, Tsahal, l’Armée israélienne, a lancé une attaque fulgurante contre la bande de Gaza, depuis les airs – grâce à des chasseur-bombardiers, des hélicoptères d’assaut et des drones  -, la mer et la terre – avec des chars, des canons et de l’infanterie.

 

brule.jpg

Gaza brûle-t-elle ?

 

Ilan Tsadik depuis Sdérot annonce que "les vitres ne cessent de trembler" dans son appartement, "que le bruit est tel que la municipalité a été contrainte d’informer les habitants qu’il s’agit d’une opération israélienne, et que la population est invitée à ne pas quitter les abris jusqu’à nouvel ordre".

 

La même injonction est entrée en vigueur dans les agglomérations du pourtour de la bande côtière situées à moins de 4km de la frontière avec l’enclave palestinienne.

 

Ces vidéos montrent l’intensité des bombardements sur les positions de l’ennemi :

https://twitter.com/i/status/1392965317509386246

https://twitter.com/i/status/1392968375748505600

 

Le ciel de Gaza est rouge en permanence. Des connaissances gazaouies jointes par Sami el Soudi au téléphone lui disent que cette offensive est "terrifiante", "qu’elles ne se souviennent pas d’avoir jamais subi une attaque aussi violente", à tel point que "gens ne s’entendent littéralement pas parler".

 

Pendant ce temps, les miliciens des organisations terroristes islamiques de Gaza continuent de lancer des roquettes par centaines à partir des rampes souterraines. Beersheva a été visée à plusieurs reprises cette nuit, de même que le pourtour de la bande, Ashkelon et Ashdod. Plus de 94% des projectiles sont interceptés mais l’on compte tout de même certaines destructions dans ces agglomérations.

 

Mais pas de blessés sérieux, hormis une femme âgée qui est tombée en se précipitant vers l’abri et qui a succombé aux blessures occasionnées par sa chute.

 

L’attaque de cette nuit n’a pas pour but de réoccuper Gaza mais de porter un coup décisif à son réseau de tunnels, aux rampes de lancement de roquettes, à toute l’infrastructure de l’ennemi ainsi qu’aux institutions servant à la gouvernance du califat.

 

Des actions ponctuelles de commandos ne sont pas à exclure.

 

Tsahal a annoncé avoir détruit deux immeubles qui servaient aux unités de cyber-guerre du Hamas. Pour le reste, l’Armée israélienne ne communique pratiquement pas.