Gros raid attribué à Israël en Syrie (011608/19) Version imprimable
jeudi, 15 août 2019

 

newmena.jpg


© Metula News Agency

 

Vendredi, 2h50 à Métula, 1h50 à Paris

 

De sources étrangères concordantes, on apprend que plusieurs raids aériens se sont produits tard dans la soirée de jeudi au nord de Damas.

 

A Masyaf, à l’ouest de la Syrie [carte], les habitants et les sources médicales jointes par le chef de la Ména libanaise, Michaël Béhé, ont rapporté une "gigantesque explosion qui a fait trembler toute la ville".

 

masyaf_map.jpg

Service cartographique © Metula News Agency

Base : Google Earth Pro

 

Des missiles ont touché une base iranienne dans cette zone, dans laquelle se tenait une réunion à laquelle assistaient plusieurs officiers supérieurs des Gardiens de la Révolution khomeyniste (Pasdaran).

 

Au moins huit des participants à ce meeting ont trouvé la mort, sans doute plus. Il y a de nombreux morts et blessés parmi les Pasdaran et leurs supplétifs libanais et irakiens. Les hôpitaux sont submergés.

 

Toute la région de Masyaf, située à 36km à l’ouest de Hama, à 155km au nord de Damas et à 213km de Métula, le point israélien le plus proche, est truffée de bases, d’entrepôts et de fabriques d’armes iraniens.

 

Cette zone, qui s’étend sur 30km dans la direction Nord-Sud et une quinzaine dans la direction Est-Ouest, a fait l’objet de nombreuses opérations aériennes et maritimes attribuées à Israël, qui ont été retracées et commentées dans les colonnes de la Ména.

 

Des reports fiables font également état d’un grand entrepôt d’armes et de munitions qui a été anéanti ce jeudi plus près de la capitale syrienne.

 

D’autres explosions ont été vues et entendues par des témoins oculaires. Elles ont visé des dépôts d’armes, des positions de missiles et des casernes de Pasdaran, de miliciens du Hezbollah et d’autres supplétifs de Téhéran en Syrie.

 

La Défense antiaérienne syrienne est intervenue afin de tenter d’intercepter des appareils ainsi que des missiles israéliens selon des sources gouvernementales. Lesquelles affirment que l’Armée alaouite du dictateur Bashar al Assad serait parvenue à intercepter les missiles avant qu’ils n’atteignent leurs objectifs.

 

mas1.jpg

Ces photos toutes fraîches indiquent que les al Assad devraient changer de porte-paroles…

 

Les photographies que nous publions tendent à démontrer que les media gouvernementaux de même que les organes de presse occidentaux qui les répercutent ne sont pas "très fiables". Selon nos estimations, aucun avion ou missile participant aux raids n’a été atteint.

 

La Russie a appelé ce soir à respecter la souveraineté de l’Etat syrien.

 

mas2.jpg

… ou de fournisseurs de missiles

 

A 70km au nord-est de Masyaf, dans la province d’Idlib, les combats font rage sans discontinuer entre les rebelles islamistes soutenus, financés et armés par la Turquie et les forces régulières syriennes, massivement appuyées par l’Aviation russe.

 

Des centaines de belligérants sont morts dans ces affrontements depuis le début de la semaine, principalement des rebelles. L’Armée syrienne enregistre ces deux derniers jours une série de succès militaires.