Nouvelles frappes de Tsahal contre l’Armée d’al Assad (info # 012606/17)
dimanche, 25 juin 2017

 

© Metula News Agency


Ce dimanche, l’une de nos équipes de reporters filmait les combats inter-syriens dans le Golan, ainsi que les incidents frontaliers opposant l’Armée gouvernementale à Tsahal à partir de la position de Booster, la plus avancée du dispositif militaire israélien face à la Syrie.

 

Dans l’après-midi, plusieurs projectiles venant de Syrie ont explosé à proximité de Booster, dans la vallée des Larmes (heb.: Emek ha-bakha), alors que d’intenses échanges d’artillerie, de roquettes et à la mitrailleuse lourde se déroulaient sans discontinuer, de l’autre côté du grillage marquant la frontière entre les rebelles et l’Armée régulière assistée de ses alliés iraniens et libanais.

 

L’essentiel des tirs se concentrait entre al Khmidaya, contrôlée par la rébellion, et les deux villes collées l’une à l’autre d’al Baath et de Khan Arnabeh, entre les mains des gouvernementaux. Les positions des uns et des autres ne sont distantes que de 800 mètres, alors que la ligne de front entre les belligérants est séparée de Booster par 1.7 kilomètres. Le grillage de la frontière se trouvant à 150 mètres de la position israélienne sur le toit de laquelle nos reporters s’étaient installés.

 

 

booster.jpg

 

Service cartographique © Metula News Agency

 

Conformément à sa politique destinée à préserver l’intégrité territoriale du pays qu’il défend, Tsahal a rapidement riposté aux tirs syriens par des tirs de chars Merkava ainsi que par l’intervention de plusieurs chasseurs-bombardiers.

 

Lors de cette réplique, l’Armée israélienne a neutralisé deux canons de gros calibre de l’artillerie gouvernementale de même qu’un camion qui transportait des munitions. L’équipe de la Ména a pu constater de visu que les trois objectifs visés ont été anéantis.

 

merkava.jpg

Ce Merkava Mark IV effectue une marche arrière, juste après

avoir oblitéré une batterie d’artillerie de l’Armée de Bashar al Assad

© Metula News Agency

 

Tout le secteur allant du saillant de Kuneitra au nord de la vallée des Larmes avait été évacué des agriculteurs qui y travaillaient et des confrères qui filmaient eux aussi les évènements, mais à six kilomètres en retrait de notre position de reportage.

 

Suite aux frappes israéliennes de dimanche, l’Armée du régime syrien a émis un communiqué dans lequel elle "condamne l’agression israélienne en soutien de groupes terroristes", et "avertit Israël contre la répétition de ce genre de comportements".

 

pick-up.jpg

Ce pick-up montant au front, équipé d’une mitrailleuse lourde,

emporte un grand nombre de combattants rebelles

© Metula News Agency

 

Après une accalmie très relative d’environ trois heures, de 17 à 20h locales, les bombardements entre rebelles et gouvernementaux ont repris avec une grande intensité. Vers 22h, quatre grosses détonations ont secoué les maisons de Métula, située pourtant à plus de 25km à vol d’oiseau du théâtre des combats.

 

 
By YinonSys