Bruxelles-Métula du 4 septembre 2017 (010409/17)
lundi, 04 septembre 2017

 

© Metula News Agency

 

L’analyse de Stéphane Juffa, au micro de Jim Mosko, dans le cadre de l’émission Bruxelles-Métula sur Radio Judaïca  https://youtu.be/nte0OZ8xTB4 (Youtube).

 

Au sommaire : I24News reçoit Charles Enderlin

 

Hier soir, le cinéaste Elie Chouraqui a reçu Charles Enderlin sur I24News à l’occasion du début de la programmation de son émission : "Elie sans interdit".

 

C'aurait été tellement plus clair si I24News avait également invité la Ména pour que nous démontrions, en 10 minutes chrono, cette mise en scène grossière et de très mauvaise qualité. Enderlin, à son habitude, n’a dit rien de factuel, parce qu'il n'a rien de factuel à dire. Mais c'est vrai, Métula est sans doute trop éloignée de Tel-Aviv, Elie connaît mieux l'affaire que ceux qui ont conduit une enquête de quatre ans, disséquant chaque seconde de l'imposture, ce qui s'est passé avant, pendant et après.

 

Une investigation titanesque, réalisée sans aucune aide extérieure, sur nos seuls deniers, afin d’éviter que la vérité ne reste bâillonnée. Face aux faussaires, à France Télévisions, au Président Chirac, à la justice française, à l’ensemble de la presse francilienne sans la moindre exception, aux syndicats de journalistes, aux mensonges et aux insultes, à une grande partie des institutions israélites de l’Hexagone, et à quelques opportunistes qui ont tenté d’exploiter sur le tard pour leur compte le travail que nous avions fourni seuls. Seuls, mais sur la base des découvertes initiales du physicien Nahum Shahaf, qui fut le premier à discerner l’imposture inimaginable à laquelle s’était livrée la télévision de l’Etat français, soutenue par tout l’appareil de l’Etat français.

 

Serait-il inutile de confronter, une fois pour toutes, les affirmations des uns et des autres, preuves à l'appui ? Cela n'a-t-il pas d'intérêt ?

 

Pourtant, la diffusion de ce faux flagrant a donné le signal de départ de la vague médiatique croissante de haine systématique contre Israël et les Juifs sur les media français. Et des dizaines de personnes sont mortes dans la violence des conséquences de cette mise en scène.

 

Certes, Enderlin se serait probablement dégonflé, car il s'est toujours dégonflé. Mais il fallait tout de même l'inviter à débattre, et s'il refusait, laisser la Ména présenter les preuves irréfutables qu'elle a accumulées depuis 17 ans.

 

Les téléspectateurs n'attendent que cela et ils ont le droit de connaître la vérité. I24News était le support idéal pour cette démonstration, dont elle aurait dû prendre l'initiative depuis longtemps. Nous lui avons souvent proposé de le faire, c’est à cela que sert une vraie télévision. Mais elle se comporte comme une chaîne française de qualité médiocre délocalisée en Israël. Par son attitude face à la Controverse, elle protège objectivement la thèse de Fr2 et, partant, les imposteurs. L'unique chose dont la vérité a besoin pour être reconnue par tous est la lumière, et ils la laissent dans l'ombre.

 

Elie Chouraqui a laissé dire à Enderlin que la publication de notre enquête participait de l’effet de la "communication israélienne" ? Sauf que la Ména a été le seul media israélien, 5 ans durant, à soutenir le fait que l'on était en présence d'une mise en scène. Le ministère de la Justice israélien avait refusé de participer à l'enquête. Les chaînes israéliennes et les stations de radio refusaient de nous recevoir, hormis quelques rares exceptions. Le CRIF a appelé à nous boycotter pendant sept ans... avertissant ceux qui organisaient des conférences de la Ména en France qu’ils s’exposaient à des poursuites judiciaires.

 

I24News ignore intentionnellement notre existence (depuis sa création) afin que ses téléspectateurs ne puissent pas distinguer le véritable journalisme de la tarte à la crème. En un mot : lamentable.

 

 
By YinonSys