Tsahal fait sauter un tunnel stratégique à Gaza : au moins 11 terroristes tués (info # 023010/17)
lundi, 30 octobre 2017

 

© Metula News Agency

 

Métula, lundi 22h45 à Métula, 21h45 à Paris

 

Cette après-midi (lundi), Tsahal a fait exploser un tunnel qui reliait la banlieue de la ville gazaouie de Khan Younes aux abords du kibboutz de Kissoufim, face à la région centrale de la bande de Gaza.

 

Selon notre correspondant palestinien Sami El Soudi, onze terroristes qui se trouvaient à l’intérieur de l’ouvrage ont été tués lors de l’attaque, alors qu’une quinzaine d’autres au moins ont été blessés.

 

Les terroristes appartenaient pour partie au Djihad Islamique, et pour une autre au Hamas, qui contrôle l’enclave côtière, et qui est de ce fait tenu responsable des activités hostiles qui en émanent.

 

Un certain nombre d’entre eux ont été atteints par une seconde explosion alors qu’ils portaient secours aux victimes de la première. Il est probable que la seconde détonation est due à des munitions qui étaient entreposées dans la galerie.

 

Avant même le commencement de l’opération de l’Armée israélienne, celle-ci avait déployé des batteries du Dôme de fer dans le sud d’Israël afin de parer à une éventuelle réaction des organisations terroristes.

 

La diplomatie égyptienne est intervenue auprès des protagonistes pour tenter d’empêcher une escalade de la confrontation.

 

Le porte-parole de Tsahal, Ronen Manelis, a déclaré aux journalistes que l’ "existence du tunnel constituait une violation flagrante de la souveraineté israélienne, qui réclamait une intervention militaire".

 

Le tunnel était construit dans une zone dans laquelle le mur de sécurité, qui s’enfonce profondément dans le sol (40m), n’a pas encore été édifié. La barrière de béton qui sera terminée en 2019 dépasse de 6m le niveau du sol. L’Armée de Défense d’Israël ne considérait pas le tunnel "particulièrement dangereux", mais après une évaluation détaillée, il fut décidé de le détruire par mesure de précaution.

 

 
By YinonSys