Nouvel embrasement au Sud. Des blessés. (010808/18)
mercredi, 08 août 2018

 

© Metula News Agency

 

Métula, mercredi, 23h55, 22h55 à Paris

 

A 22h17, au moins 36 projectiles ont été tirés ce soir par les organisations djihadistes de Gaza sur tout le pourtour de la bande côtière. Le Dôme de fer en a intercepté cinq pour le moment.

 

Dans la ville de Sdérot, six roquettes ont été tirées, blessant modérément un homme de 34 ans et légèrement une femme ainsi qu’un jeune homme de 20 ans.

 

Les blessés ont été évacués sur l’hôpital Barzilaï à Ashkalon.

 

sdebang.jpg

Une roquette vient de s’abattre sur Sdérot

 

Ces tirs sont intervenus quelques minutes après une riposte de Tsahal, faisant elle-même suite au mitraillage d’un véhicule civil dont les passagers effectuaient des travaux à proximité de la barrière de sécurité.

 

Depuis les tirs sur Sdérot, le Khe’l Avir (l’Aviation israélienne) et les forces au sol répondent massivement à l’agression en provenance de Gaza.

 

Le ministre israélien de la Défense, Avigdor Liebermann, tient une réunion d’urgence avec l’état-major de Tsahal dans son QG de Tel-Aviv.

 

Hier, mardi, des tireurs palestiniens avaient ouvert le feu en direction de militaires israéliens à partir d’une plateforme d’observation située à deux kilomètre à l’intérieur de l’enclave. Un char Merkava a immédiatement répliqué, tuant deux miliciens, en blessant quatre autres et oblitérant la plateforme.

 

Le Hamas, tronc central, avait parlé d’un "malentendu".

 

Il est fort probable que ce soient des factions qui ne répondent plus aux ordres du tronc central – comme décrit par Sami el Soudi dans son dernier article "Le Hamas à l’agonie", publié jeudi dernier – qui soient à l’origine de l’embrasement actuel. Il est plausible que lesdites factions entendent torpiller les tentatives du Hamas de parvenir à un accord avec Israël et l’Egypte.

 

Car le Hamas "officiel" fait tout ce qu’il peut pour calmer les ardeurs des miliciens. Il est profondément impliqué dans un processus diplomatique avec l’Egypte et Israël, destiné à sauver sa peau. Un officiel du Hamas a ainsi déclaré à l’agence de presse turque Anadolu qu’un accord serait probablement signé à la fin août.

 

Entre-temps, on apprend que Tsahal a touché 12 objectifs jusqu’à maintenant, incluant un tunnel dont une section servait de fabrique d’armement, une galerie abritant des véhicules militaires maritimes, ainsi que des ouvrages fortifiés appartenant aux milices. [vidéo de Tsahal montrant l’une des attaques de ce soir]

 

gazabang.jpg

Gaza en proie aux représailles israéliennes

 

En parallèle, les roquettes continuent de pleuvoir sur le pourtour de Gaza. Nous sommes équipés d’un système nous informant en temps réel des sirènes d’alerte qui retentissent partout sur le territoire israélien et elles résonnent sans arrêt dans les municipalités bordant Gaza jusqu’à Ashkalon au Nord. La plupart des projectiles qui ne sont pas interceptés par le Dôme de fer tombent dans des zones inhabitées.

 

Ayelet Keder, la porte-parole du centre hospitalier Barzilaï, a communiqué que 9 personnes avaient subi des blessures corporelles, dont deux enfants de 13 ans et un de 16. Elle a annoncé qu’un homme âgé de 54 ans se trouvait en salle d’opération. Tous les blessés seraient légèrement ou modérément atteints.

 

Des sources non confirmées annoncent que l’Armée israélienne se préparerait à lancer une opération terrestre restreinte au cas où les tirs des miliciens se poursuivraient.

 

Le rédacteur en chef a placé les journalistes et reporters de la Ména en Israël en pré-alerte en attendant la tournure que prendra l’affrontement. Deux reporters sont à pied d’œuvre dans la zone de Sdérot et la rédaction de Métula réagira immédiatement si les choses devaient dégénérer en un nouveau conflit.

 

 
By YinonSys