Raid d’envergure sur Damas (012512/18)
mardi, 25 décembre 2018

 

© Metula News Agency

 

Métula, 00h10, 23h10 à Paris

 

Des chasseurs-bombardiers - israéliens selon des sources libanaises et des media officiels syriens -, mènent depuis 22h15 environ (21h15 en France) des attaques de "grande envergure" contre des objectifs à Damas et dans sa proximité immédiate [photo]. Les objectifs principaux appartiennent à l’Armée iranienne.

 

L’agence officielle du régime alaouite, SANA, annonce que la DCA syrienne a tiré des missiles en vue d’intercepter les projectiles israéliens et qu’un certain nombre auraient été touchés.

 

dama.jpg

Des missiles atteignant Damas

 

Nous ne pensons pas que des objets volants israéliens aient été touchés mais confirmons que, dans la région du mont Hermon, plusieurs missiles antimissiles ont bien été tirés. A Métula (à +- 20km du Hermon), nous avons clairement entendu cinq détonations que l’on peut assimiler à des tirs de cette nature.

 

etendue.jpg

Cette photo permet d’appréhender l’étendue des attaques de ce soir

 

Selon des témoins oculaires, la DCA syrienne aurait utilisé des systèmes d’interception nouvellement intégrés pour la première fois, mais sans plus de succès qu’avec le matériel plus ancien.

 

D’autre part, un missile antimissile israélien a été tiré dans la région de Hadera, à 35km au nord de Tel-Aviv (photo). Nous confirmons l’information ainsi que l’interception du missile intrus. Il s’agit probablement d’un Khetz (Flèche, Arrow), et d’un tir visant un missile syrien ayant manqué sa cible et ayant poursuivi sa route de manière incontrôlée dans le ciel israélien. Un incident similaire est déjà survenu dans un passé relativement récent.

 

hade.jpg

La traînée du missile tiré dans la région de Hadera

 

Des témoins libanais font état d’une intense activité d’appareils israéliens dans le sud de leur pays à très basse altitude, mimant des attaques, particulièrement au-dessus de la rivière Zaharani.

 

Nous n’avons pour le moment pas de bilans et d’informations concernant toutes les pertes et les dégâts infligés à l’ennemi. Michaël Béhé, le chef de la Ména libanaise, nous rapporte à l’instant le témoignage d’habitants de Damas faisant étant d’une gigantesque explosion au cœur de leur capitale. Au moins deux dépôts d’armes et de munitions iraniens ont été totalement détruits.

 

L’on sait avec certitude que l’aéroport de Mezzé et la zone de Jomrya, au nord de Damas, [carte] ont été sévèrement touchés, et qu’il s’agit de la plus grande opération israélienne depuis celle de septembre dernier sur Lattaquié, lors de laquelle un Iliouchine russe s’était écrasé.

 

cibl.jpg

Service cartographique © Metula News Agency

 

Nous savons qu’au moment de la première attaque de la soirée, trois avions venaient d’effectuer le trajet de Téhéran à Damas : un avion de de transport de passagers de la plus grande compagnie privée iranienne, Mahan Air, l’un des deux Boeing 747 cargos de Fars Air Qeshm, ainsi qu’un Iliouchine 76 de la Syrian Airlines.

 

Des sources libanaises rapportent aussi une grande concentration de bâtiments militaires hébreux face aux côtes libanaises. Ces vaisseaux auraient participé aux tirs de missiles sur la Syrie. Michaël Béhé parle d’une trentaine de missiles israéliens qui se seraient abattus sur ce pays jusqu’à maintenant.

 

On apprend qu’une nouvelle vague d’attaques israélienne est actuellement en cours.

 

Tsahal a dépêché des renforts dans le Nord d’Israël. Tous les rédacteurs et informateurs de la Ména dans la région sont mobilisés.

 

 
By YinonSys