Un chef du contingent iranien en Syrie tué par un missile (021402/20)
jeudi, 13 février 2020

 

© Metula News Agency

 

newmena.jpg

 

Vendredi, 02h25 à Métula, 01h25 à Paris

 

La cible des attaques aériennes israéliennes de cette nuit était une maison de Damas dans laquelle se déroulait une réunion au plus haut échelon des Gardiens de la Révolution (khomeyniste) [far. : Pasdaran] et de leurs homologues syriens.

 

Le Général Haj Husayn, l’un des chefs du contingent iranien en Syrie, préposé au transport des armes et à la gestion des munitions a été tué lors de l’attaque, de même qu’au moins un autre général iranien et deux officiers supérieurs syriens de l’Armée gouvernementale.

 

La nouvelle de la mort du "martyr" Haj Husayn a été confirmée par Radio Téhéran ainsi que par divers media gouvernementaux syriens captés par Jules Mazouz.

 

Plusieurs autres militaires de ces deux armées ont été tués ou blessés selon Michaël Béhé, le chef de la Ména libanaise, qui s’est entretenu par téléphone avec des médecins de Damas.

 

Selon l’agence officielle SANA et Radio Damas, de nombreuses ambulances s’affairaient dans le quartier de Sayyida Zeinab [carte], au cœur de la capitale syrienne, à 13km de l’aéroport international.

 

zeinab.jpg

Le quartier de Sayyida Zeinab à Damas

Service cartographique © Metula News Agency

Base cartographique : Google Earth Pro

 

Un porte-parole du ministère iranien des Affaires Etrangères, Abbas Mousavi, avait pourtant averti la semaine dernière que "l'Iran donnerait une réponse cinglante à tout acte stupide d'Israël ou des Etats-Unis contre les intérêts iraniens en Syrie et dans la région".

 

Il semble que l’avertissement en question n’ait pas effrayé outre mesure les Israéliens. Depuis le raid survenu sur le coup de minuit, la situation est calme.

 

 

 

 
By YinonSys