Attaque israélienne sur Damas (012704/20)
lundi, 27 avril 2020
 
 

 

newmena.jpg

 

Métula, lundi, 08h22, 07h22 à Paris

 

Ce matin aux alentours de 05h30 locales des appareils du Khe’l Avir, l’Aviation israélienne, ont attaqué au missile des objectifs dans la région de Damas. Cette information a pu être vérifiée par la Ména, mais nous ignorons pour l’heure la nature des cibles visées.

 

L’agence de presse gouvernementale syrienne SANA a succinctement confirmé l’opération, la qualifiant d’ "agression israélienne", ajoutant, comme à son habitude, que la DCA de Bashar avait abattu un certain nombre de missiles.

 

Dans le vocabulaire gouvernemental syrien, le terme "agression israélienne" est généralement utilisé pour qualifier une opération réussie ayant occasionné des dégâts considérables.

 

De même que l’emploi de la phrase "la défense antiaérienne a abattu un certain nombre de missiles hostiles" indique d’ordinaire que les cibles ont été atteintes et qu’il n’est pas possible de dissimuler les dégâts.

 

A l’heure de l’attaque, plusieurs chasseurs-bombardiers du Khe’l Avir ont survolé le Doigt de la Galilée à basse altitude, réveillant notamment de nombreux habitants de Kiryat Shmona.

 

Ce soir débutent en Israël les commémoration du ""Yom hazirkaron" lé khlalaley maarakhot Israël vé lé nifgaé péoulot haéva", le Jour du souvenir pour les victimes de guerre israéliennes et pour les victimes des opérations de haine. Leur nombre, comptabilisé depuis 1860, s’élève à 23 816 disparus.

 

Les cérémonies du "Yom hazirkaron" [Jour du souvenir] se termineront demain soir et seront immédiatement suivies de la commémoration de "Yom Hatzmaout", le Jour de l’Indépendance, 72ème du nom depuis la création d’Israël, la fête nationale israélienne, qui durera jusqu’à la nuit de mercredi à jeudi.

 

Le couvre-feu a été décrété pendant ces fêtes pour éviter les attroupements en raison du Coronavirus. Sauf raison urgente, les Israéliens auront cette année l’interdiction de quitter leur domicile. Ils pourront suivre les cérémonies sans public à la télévision.

 

Il est relativement rare que l’Armée israélienne conduise des opérations avant cet événement important. Si elle l’a fait cette année, c’est sans doute que les Syro-iraniens prévoyaient une activité délétère imminente misant sur le fait qu’Israël n’interviendrait pas à cette date, soit, c’est Tsahal qui a décidé de surprendre ses ennemis en choisissant ce jour pour réaliser une opération planifiée.

 

Quoi qu’il en soit, les reporters de la Ména sont à pied d’œuvre dans tout le Moyen-Orient pour suivre les développements de ce raid, essayer d’identifier les objectifs visés, et évaluer les résultats des frappes.

 

 
By YinonSys