Un intrus en provenance du Liban blessé et appréhendé par Tsahal (021705/20)
dimanche, 17 mai 2020

 

Métula, dimanche 16h55, 15h55 à Paris

 

Un individu à pied a franchi cette après-midi la frontière internationale entre le Liban et Israël. Après les sommations d’usage, des soldats du XIIIème bataillon de la Division Golani qui effectuaient une patrouille de routine ont ouvert le feu sur l’intrus qui se trouvait en territoire israélien.

 

L’individu est touché au niveau de sa poitrine et se trouve dans un état grave. Il a été transporté par hélicoptère vers l’hôpital de Tel Hashomer, à l’est de Tel-Aviv, et a été placé en soins intensifs.

 

L’incident s’est produit dans la zone montagneuse d’Har Dov sur les contreforts du mont Hermon, à proximité de la forteresse de Gardiola (1 518m.) [carte], face au bourg libanais de Kfar Chouba.

 

har_dov_map.jpg

Har Dov et le nord d’Israël

Service cartographique © Metula News Agency

 

Cette zone constitue un foyer de tension permanent. Elle est investie, côté libanais, par le Hezbollah, qui contrôle Kfar Chouba et ses environs.

 

Al Manar, l’une des chaînes de télévision de la milice terroriste chiite libanaise, a relaté l’incident, annonçant que les militaires israéliens avaient tiré sur un "berger désarmé". Il est permis de mettre ce narratif en doute, les bergers de la région connaissant chaque mètre de la zone.

 

Qui plus est, le Hezbollah utilise fréquemment des "bergers" afin de tester le dispositif de Tsahal, que ce soit face au Liban ou à la Syrie. Les incidents de ce genre, déjà courants d’ordinaire, se sont fait plus nombreux ces dernières semaines.

 

La milice de Hassan Nasrallah a promis des représailles à l’Etat hébreu.

 

intrus.jpg

L’intrus est emmené sur une civière par les soldats

 

Une certaine tension règne dans la région suite à cet incident mais le cours normal des activités des civils n’est pas perturbé.

 

L’extrémité occidentale de la montagne d’Har Dov se situe à 10km à vol d’oiseau de la rédaction de Métula, et Gardiola, à 14km. La température dans notre région dépasse les 40 degrés sous l’effet d’un vent du désert appelé Sharav. Ces conditions extrêmes devraient perdurer jusqu’à la fin de la semaine, constituant un phénomène météorologique exceptionnel en cette saison et réduisant sensiblement la visibilité.

 

 

 
By YinonSys