Très tôt ce matin, le Khe’l Avir a oblitéré des objectifs au nord-ouest de Damas (013012/20)
mercredi, 30 décembre 2020

 

© Metula News Agency

 

Michaël Béhé, Stéphane Juffa et Jules Mazouz, ont participé à cette dépêche

 

Métula, mercredi

 

La nuit dernière, sur le coup de 01h30 heure locale, le Khe’l Avir, l’Aviation israélienne, a attaqué des cibles du Hezbollah localisées à Nabi Habeel, en Syrie [carte].

 

La Défense Contre-Avions (DCA) gouvernementale ayant tenté d’intervenir, des chasseurs-bombardiers israéliens ont détruit des batteries de missiles sol-air ainsi que des camions Pantsir et des positions d’un bataillon de la DCA de l’Armée d’al Assad.

 

Nabi Habeel se situe à 16km au nord-ouest de Damas et du palais de Bashar al Assad, à 61km au nord-est de notre rédaction de Métula, et à 5km de la frontière libanaise.

 

Mais surtout, Nabi Habeel se trouve sur une route secondaire qui jouxte l’autoroute No.1 reliant Damas à Beyrouth. Cette route oscille parallèlement à la No.1 en Syrie, et la rejoint au Liban, à 2km de la frontière.

 

Nabi Habeel [ara. : le Prophète Habeel] est également un lieu de pèlerinage dans la religion druze. Il existe une maison de prière druze sur une colline, non loin du lieu où l’attaque s’est produite.

 

nabi_habeel.jpg

 

Service cartographique © Metula News Agency

Source : Google Earth Pro

 

A notre avis, le Khe’l Avir a intercepté un convoi d’armes iraniennes escorté par des miliciens du Hezbollah libanais et a détruit les armes et tué ou blessé ceux qui l’accompagnaient.

 

Les sources gouvernementales syriennes reconnaissent la mort d’un de leurs soldats, et le fait que trois autres ont été blessés. Tous appartenaient au bataillon de DCA.

 

Le bilan, qui ne mentionne pas les pertes dans les rangs de la milice, est en réalité est bien plus lourd que ne l’admet Damas. Michaël Béhé n’a pas été en mesure de s’entretenir avec des sources médicales, mais il évalue cette après-midi entre 12 et 15 le nombre de soldats et de miliciens oblitérés, et un nombre sensiblement égal de blessés. Ce, sur la base de témoignages de contacts concordants de la Ména parmi l’opposition syrienne.

 

SANA, le principal media de propagande du régime alaouite syrien des al Assad a rapporté que des missiles israéliens avaient été interceptés par sa DCA et que les missiles de Tsahal avaient été tirés du sol, à partir du nord de la Galilée, soit la région de Métula. Ces deux informations sont parfaitement imaginaires.

 

A l’heure de publier cette nouvelle, soit près de 15h locales, nous assistons sur la rédaction et le Liban-Sud à une intense activité d’appareils israéliens qui dure depuis une bonne demi-heure. D’après ce que nous voyons et entendons, ces avions n’ont pas ouvert le feu jusqu’à maintenant.

 

 
By YinonSys