L’Aviation israélienne bombarde les positions du Hezbollah d’où les roquettes ont été tirées Version imprimable
mercredi, 04 août 2021

 

(010508/21)

 

Métula, jeudi 02h05, 01h05 en Avignon

 

Aux environs d’une heure du matin de forts vrombissements de moteurs d’avions ont déchiré la nuit de Métula.

 

Quelques secondes plus tard, trois énormes déflagrations ont été entendues à la rédaction.

 

Des chasseurs-bombardiers du Khe’l Avir, l’Aviation israélienne, venaient de frapper des positions de lancement de roquettes ainsi que des infrastructures du Hezbollah au Liban-Sud, dans un rayon de 5 à 15km de la frontière internationale.

 

L’alarme n’a pas été déclenchée à Métula ni ailleurs en Israël.

 

La situation est relativement calme au moment où nous diffusons cette breaking. Le silence n’est brisé que par le bruit des drones qui patrouillent dans le ciel non loin de notre village, et par les chars Merkava qui s’activent sans discontinuer dans la base de Tsahal qui surplombe la rédaction à 50m de nos bureaux.

 

La rédaction de la Ména maintiendra une vigie tout au long de la nuit.

 

Ci-dessous le texte traduit en français diffusé il y a quelques minutes par le porte-parole de l’Armée israélienne :

 

"Plus tôt dans la journée, des roquettes ont été tirées du Liban sur le territoire israélien. En réponse, des avions de combat de Tsahal ont frappé des sites de lancement et des infrastructures utilisés par la terreur au Liban à partir desquelles les roquettes ont été lancées.

 

Une cible supplémentaire dans la zone à partir de laquelle des roquettes avaient été lancées dans un passé récent a également été ciblée.

 

Cet incident, comme beaucoup d'autres, renforce la nécessité d'appliquer activement la résolution 1701 du Conseil de sécurité de l’ONU.

 

L'armée israélienne considère que l’Etat libanais est responsable de toutes les actions ayant pour origine son territoire et met en garde contre de nouvelles tentatives de nuire aux civils israéliens et à la souveraineté d'Israël".