Le Hezbollah tire 7 roquettes sur le Doigt de la Galilée. Tsahal riposte (010408/21) Version imprimable
mercredi, 04 août 2021

 

Le Hezbollah tire 7 roquettes sur le Doigt de la Galilée. Tsahal riposte (010408/21) [Breaking]


Métula, mercredi 13h30, 12h30 à Saint-Rémy-de-Provence

 

Sept roquettes ont été tirées spontanément sur le Doigt de la Galilée – sans qu’il y ait eu préalablement d’actions offensives de la part de Tsahal -  à partir du Liban. Cette observation a été réalisée à partir de notre rédaction de Métula par des journalistes.

 

L’un de ces projectiles est tombé au Liban, d’autres ont semble-t-il été interceptés par le Dôme de Fer. Trois ont explosé sur des secteurs inhabités.

 

Le Magen David Adom [l’étoile de David rouge, l’équivalent israélien de la Croix rouge] ne signale pas de blessés, mais d’importants incendies ont éclaté à l’impact des Katiouchas.

 

Nous connaissons précisément les points de chutes des projectiles mais nous choisissons de ne pas les mentionner afin de ne pas communiquer d’indications à l’ennemi.

 

L’Armée israélienne a riposté par l’intermédiaire de son artillerie. Nous avons aussi entendu des tirs de chars sporadiques. Les Merkava, dans la base située à 50 mètres en amont de la rédaction, sont en mouvement constant dans leur périmètre d’activité.

 

Les alarmes ont sonné à Kiryat Shmona, la ville la plus touchée par cette agression, à 6km à vol d’oiseau de Métula, et à Tel-Khaï et Kfar Giladi, à 4km de la rédaction. On sent distinctement l’odeur de la poudre à canon autour de la rédaction.

 

Vidéos de chutes de roquettes prises à Kiryat Shmona :

https://twitter.com/i/status/1422861605629538308


https://youtu.be/d6w8iANhJHo

 

C’est nous qui avons mis en ligne la seconde vidéo, elle montre un incendie ayant éclaté quelque part le long de la route reliant Kirayat Shmona à Métula.

 

Les projectiles sont passés au-dessus de la tête des habitants de notre village de Métula (3 500 hab.) situé sur la frontière avec le Liban, accolé à la ville de Kfar Kileh (25 000 hab.), chiite, contrôlée par le Hezbollah.

 

En dépit d’une observation attentive à la jumelle et de deux patrouilles de nos reporters, nous n’avons discerné aucune activité particulière au Liban à proximité immédiate de notre frontière. Ce qui signifie que les roquettes ont été tirées d’un peu plus loin, de 5 à 15km de la barrière de sécurité.

 

Selon des media du Hezbollah, l’artillerie de Tsahal a bombardé des positions de la milice chiite  proches du village d’al Khiam, à 5km de la frontière, au nord-est de Métula.

 

Vers 12h45 heure locale, tous les tirs ont cessé.

 

Nous pensons que cette agression est directement liée à des activité militaires se déroulant en ce moment même en Iran. La Théocratie de Téhéran a sans doute exigé de sa milice supplétive du Hezbollah libanais de procéder à des tirs de "dissuasion sur l’Etat hébreu".

 

Des évaluation d’état-major ont lieu actuellement en Israël, ainsi que des consultations avec l’échelon politique. Il est absolument certain qu’une réplique coordonnée de Tsahal dirigée contre le Hezbollah suivra. Ce que l’on ignore, c’est la dimension qu’elle prendra et l’endroit où elle se produira.

 

Tout le personnel de la Ména au Moyen-Orient a été mis en état d’alerte continu, car la situation est susceptible de dégénérer.

 

Voici, pour conclure cette breaking, la traduction du message qu’ont reçu par SMS tous les habitants de Métula :

 

"Chers résidents,

 

Aucune instruction particulière n'a été donnée. Vous pouvez ainsi poursuivre vos activités routinières.

Suite aux événements dans le Nord, nous vous recommandons cependant de rester à proximité des zones protégées et de ne pas effectuer de déplacements inutiles.

En cas d'alarme, vous devez rejoindre les abris.

S'il y a des instructions spéciales, nous vous les transmettrons de la manière habituelle.

Les responsables de la sécurité du Conseil local sont en contact permanent avec les responsables de Tsahal et sont informés de ce qu’il se passe.

 

Bien à vous,

 

Le Conseil local de Métula".

 

eHezbollah.