Le jour où Obama a sauvé DAESH (info # 010209/16) Version imprimable
vendredi, 02 septembre 2016

 

© Metula News Agency

 

Juffa, au micro de Yanik Farkas sur Radio Judaica :

 

https://youtu.be/B_itoRT4RMM  (Youtube)

 

https://www.facebook.com/radiojudaica/videos/933131180130383/  (Radio Judaica)

 

En donnant le feu vert à Recep Erdogan pour entreprendre son opération "Bouclier de l’Euphrate", le Président Barack Obama a sacrifié tous les efforts concédés auparavant, notamment par l’Armée U.S, afin de priver le Califat Islamique de sa voie d’approvisionnement en armes, munitions et combattants en Turquie.

 

De plus, le président américain a retiré à la coalition anti-DAESH sa seule force terrestre, les Forces Démocratiques Syriennes, à prééminence kurde, capable de vaincre le Califat.

 

Celui-ci va se renforcer en Syrie et organiser de nouveaux attentats en Europe et dans le monde. Surtout, qu’en dépit de ses discours, Erdogan ne fait la guerre qu’aux Forces Démocratiques Syriennes depuis que son armée a franchi la frontière syrienne.

 

La lecture de la carte des opérations permet de conclure qu’Ankara coordonne son action avec l’Etat Islamique en Irak et en Syrie.

 

Le Pentagone, le ministère de la Guerre et l’état-major U.S s’émeuvent du déroulement des combats et tentent d’imposer un cessez-le-feu, tandis que John Kerry, Joe Biden et le Président Obama gardent un silence complice.

 

 

La fusée Space-X explose avant son décollage détruisant le satellite israélien de télécommunications Amos-6

 

Les raisons présumées de l’accident et les conséquences économiques et scientifiques de la perte d’Amos-6 pour Israël.