Les USA : c’est Israël qui a frappé en Syrie (info # 020105/18) Version imprimable
mardi, 01 mai 2018

 

© Metula News Agency

 

Métula, 21h55 mardi, 20h55 à Paris

 

Des officiels américains viennent de déclarer à la chaîne NBC News que ce sont des F-15 israéliens qui ont mené dimanche les attaques contre une base militaire syrienne à proximité de Hama [et sur l’aéroport d’Alep Ndlr.], après que l’Iran eut transféré une cargaison de missiles antiaériens à cet endroit.

 

Les officiels ont affirmé qu’Israël semble se préparer à une guerre ouverte avec l’Iran et qu’elle cherche le soutien des Etats-Unis.

 

Citant des sources confidentielles, les fonctionnaires américains rapportent que, durant les deux dernières semaines, l’Iran a augmenté ses envois de vols cargos sur la Syrie, avec des chargements de petites armes et de missiles antiaériens.

 

Deux des officiels ont ajouté que ces livraisons sont destinées à des forces terrestres iraniennes qui s’apprêtent à attaquer Israël.

 

Un représentant de haut rang de l’Administration U.S., également cité par NBC News, a dit que, sur la liste des conflits potentiels autour du monde, la confrontation entre Israël et l’Iran occupe la première place.

 

Ce mardi matin, le ministre de la Défense israélien, Avigdor Lieberman, a modifié ses déclarations précédentes, déclarant, après l’intervention télévisée de Binyamin Netanyahu, que l’Etat hébreu avait quatre problèmes, un de plus que dimanche : l’Iran, l’Iran, l’Iran et l’hypocrisie.

 

"C’est le même Iran", a précisé M. Lieberman, "que celui qui s’attaque à la liberté d’expression et aux minorités. Le même Iran qui a tenté de développer des armes atomiques, et qui a signé l’accord sur le nucléaire pour en retirer des avantages économiques".

 

Rappelons que l’Iran se place en 150ème position de l’Indice mondial de démocratie, sur 167 pays considérés.