Petite frappe ciblée israélienne dans le nord du Golan syrien (010605/21) Version imprimable
jeudi, 06 mai 2021

 

© Metula News Agency

 

Métula, jeudi matin

 

Peu après minuit dans la nuit de mercredi à jeudi, un hélicoptère du Khe’l Avir, l’Aviation israélienne, a visé et détruit une position de l’organisation "Dossier du Golan" dans le village de Jubata al Khashab, à 1.3km de la frontière israélienne dans la partie syrienne du nord du Golan [carte].

 

On ignore si cette frappe au missile a fait des blessés, mais l’on sait que la position oblitérée était occupée peu avant l’attaque.

 

Les organes de presse gouvernementaux syriens ont relaté l’incident en grossissant artificiellement sa portée. De nombreux media exogènes très mal informés ont comparé cette frappe ciblée et restreinte à l’opération de la nuit précédente sur l’ouest de la Syrie, au moins cent fois plus conséquente et complexe.

 

Jubata al Khashab [3 000 hab., à l’identique de Métula] se situe à 5km plein sud du village druze syrien de Hader [5 000 hab.] qui abrite le siège de Dossier du Golan, à 6km au sud-est de la ville druze israélienne de Majdal Shams [11 000 hab.], et à 24km à vol d’oiseau à l’est de la rédaction de Métula.

 

jubatheli.jpg

Service cartographique © Metula News Agency

 

Jubata al Khashab est un village essentiellement sunnite dans la Syrie soumise au contrôle de la minorité alaouite opposée aux sunnites, numériquement majoritaires, durant la Guerre Civile qui est entrée dans sa dixième année.

 

Jubata est situé dans la zone de désengagement de 1974, dans laquelle l’Armée gouvernementale des al Assad n’a pas le droit de se déployer.

 

L’organisation Dossier du Golan, qui utilise de multiple appellations, regroupe quelques dizaines de combattants stipendiés (moins d’une centaine) ; elle comprend des Druzes du village de Hader (5 000 hab.) [carte], de même que des miliciens chiites du Hezbollah venus du Liban tout proche.

 

L’unité est encadrée par des officiers iraniens et syriens. La dictature alaouite de Bashar al Assad prétend ignorer l’existence de Dossier du Golan, et être dans l’incapacité de traiter le problème vu que cette organisation est implantée dans la zone démilitarisée.

 

Les activités de Dossier du Golan s’étendent normalement des contreforts du mont Hermon à la ville de Khan Arnabeh/Nouvelle Kouneitra, à 6km au sud de Jubata. Dossier du Golan est parvenu à établir une position fixe au cœur de Khan Arnabeh/Nouvelle Kouneitra [circa 10 000 hab.][carte] en se servant des habitants en guise de boucliers humains. Cela n’a pas empêché Tsahal de frapper plusieurs fois cette position avec précision, en évitant les dommages collatéraux.

 

La partie Nouvelle Kouneitra se trouve dans la zone de désengagement, alors que la portion Khan Arnabeh s’étend sur le territoire sous contrôle de l’Armée gouvernementale syrienne.

 

jubata2.jpg

Vue d’archive de Jubata al Khashab, prise par un photographe de la Ména

© Metula News Agency

 

Jusqu’à présent Dossier du Golan n’a pas réussi à mener d’opérations à l’intérieur du territoire israélien mais est parvenue, en de rares occasions, à dresser des embuscades contre des patrouilles de Tsahal, tuant ou blessant des soldats et des ouvriers occupés à l’entretien du grillage établi sur la frontière (ligne Alpha sur la carte).

 

L’Armée israélienne s’emploie à empêcher l’établissement de Dossier du Golan à proximité de la frontière, en conformité avec les choix de son gouvernement, procédant par des frappes déterminées et précises.

 

Tsahal est ainsi parvenu à éliminer un à un tous les chefs de ce groupe, et notamment deux des dirigeants principaux de la branche armée du Hezbollah, le terroriste assassin de petites filles Samir Kuntar, et feu le chef suprême de son appareil militaire, Jihad Moughniyé.