Raid aérien visant des militaires iraniens sur l’aéroport T4 dans le désert syrien (010309/20) Version imprimable
mercredi, 02 septembre 2020

 

Métula, nuit de mercredi à jeudi, 0h54 à Métula, 23h54 à Paris

 

Stéphane Juffa et Jules Mazouz ont participé à l’élaboration de cette dépêche.

 

A 22h23 locales, des appareils – probablement des F-35 israéliens – ont attaqué la base aérienne de T4 dans le désert syrien, à proximité de la ville-oasis de Khirbat Tiyas.

 

T4 se situe à 85km à l’est de Homs, 140km ou nord-est de Damas et 232km de Métula, la partie du territoire israélien la plus proche de l’objectif [carte].

 

t4_situation_map.jpg

La situation géographique de l’aéroport T4

Service cartographique © Metula News Agency

Base : Google Earth Pro

 

T4 est une base de l’Armée gouvernementale syrienne pratiquement cédée aux Pasdaran, les Gardiens de la "Révolution" khomeyniste. Les armées de l’air russe et gouvernementale syrienne l’utilisent très occasionnellement.

 

Cette base aérienne, qui dispose de deux pistes de plus de 3km, est capable d’accueillir tous les genres d’avions, y compris les gros cargos.

 

Son point faible consiste en cela qu’elle est très isolée dans le désert et qu’il est ainsi relativement facile d’observer tous les mouvements aériens et terrestres qui la concernent.

 

Elle a été prise pour cible à de très nombreuses reprises par le Khe’l Avir, l’Aviation israélienne.

 

t4details.jpg

Vue détaillée de la base T4

Service cartographique © Metula News Agency

Base : Google Earth Pro

 

L’agence d’information de Bashar al Assad, SANA, a confirmé le raid, affirmant avoir intercepté la plupart des missiles hébreux.

 

Nous sommes en mesure de contester cette information. Aucun appareil israélien n’a été touché, non plus que les missiles (probablement) des Dalila de dernière génération qu’ils ont lancés.

 

Aucune force active dans la région, et cela vaut également pour les Russes, n’est en mesure d’intercepter ces missiles ni de localiser les F-35 avec les moyens dont ils disposent.

 

Notre hypothèse est que les Iraniens tentent de déployer en Syrie et de faire parvenir au Hezbollah au Liban un nouveau système de missiles antiaériens qu’ils ont développé récemment. Le Khe’l Avir s’emploie à ne pas les laisser faire.

 

Les F-35 sont sans doute intervenus à partir du Liban. Peu avant l’heure du raid nous avons entendu une activité aérienne au-dessus de Métula.