Roquettes sur le Néguev et ripostes israéliennes à Gaza (suite) (021609/20) Version imprimable
mercredi, 16 septembre 2020

 

Métula, mercredi, 06h45 à Métula, 05h45 à Paris

 

Suite à notre précédente breaking, et sur la base des premières informations produites par le porte-parole de Tsahal durant cette nuit (mardi à mercredi), nous sommes en mesure d’affirmer ce qui suit :

 

A 20h15 locales mardi, pendant la signature à la Maison Blanche des accords de paix entre Israël et les Emirats Arabes Unis et entre Israël et le Bahreïn, les organisations terroristes islamiques de Gaza ont tiré plusieurs roquettes en direction des villes d’Ashdod [225 000 hab.] et d’Ashkalon [127 000 hab.].

 

L’un de ces projectiles a atteint un quartier commercial du centre d’Ashdod. A l’impact, la roquette n’a causé que des dégâts matériels. A une trentaine de mètres de là cependant, le souffle de l’explosion à détruit la vitrine d’une blanchisserie. Deux hommes (âgés de 28 et 62 ans) ont été blessés par les éclats de verre dont l’un se trouve dans un état sérieux à l’hôpital Assuta d’Ashdod. Quatre autres personnes sont plus légèrement atteintes, la plupart ayant subi un état de choc.

 

En riposte à cette agression spontanée (non précédée d’une quelconque activité offensive de l’Armée israélienne), à partir de 4h30 locales, des avions de combat, des drones et des hélicoptères d'assaut du Khe’l Avir, l’Armée de l’air israélienne, ont frappé en plusieurs vagues des cibles militaires du Hamas dans la bande de Gaza.

 

Plus d’une douzaine de cibles terroristes ont été visées et oblitérées, parmi lesquelles une usine de fabrication d'armes et d'explosifs, une vaste structure souterraine, ainsi qu’un complexe militaire utilisé par le Hamas pour l'entraînement de ses miliciens et les essais de lancement de roquettes.

 

Selon un communiqué du porte-parole de Tsahal, "13 roquettes ont été tirées (à partir de 4h32 mercredi) depuis la bande de Gaza sur le territoire israélien. Les systèmes de défense aérienne de Tsahal [Dôme de Fer] ont intercepté huit de ces roquettes".

 

Nous sommes sans nouvelles d’éventuels blessés et dégâts matériels occasionnés par les tirs de ces roquettes. Interpelé par nos soins, le porte-parole nous a indiqué "être en train de vérifier les conséquences de ces tirs".