Un pétrolier iranien attaqué au large de la Syrie. Israël est accusée (022404/21) Version imprimable
samedi, 24 avril 2021

 

© Metula News Agency

 

Metula 22h00

 

Un important incendie s’est déclaré ce samedi sur un pétrolier appartenant probablement à l’Iran ou affrété par icelui, à quelques centaines de mètres de la ville de Banias en Syrie [carte], dans la province de Lattaquié.

 

banias.jpg

Service cartographique © Metula News Agency

 

Banias se situe à 211km au nord de la rédaction de Métula, le point israélien le plus proche.

 

L’agence gouvernementale syrienne SANA a confirmé cet incendie mais prétend que les pompiers sont parvenus à le maîtriser.

 

SANA privilégie l’hypothèse d’une attaque de drone venant des eaux territoriales libanaises.

 

Le media libanais al Mayadeen [ara. : les places], proche du Hezbollah et de la Syrie, a rapporté, sans citer ses sources, que le drone qui a attaqué le pétrolier était israélien.

 

tanker_fire.jpg

Une photo du pétrolier en feu

 

La chaîne de télévision iranienne al Alam [ara. : le monde], une chaîne gouvernementale en arabe, a admis pour sa part que le pétrolier était effectivement iranien et qu’il avait été atteint par deux projectiles.

 

Ce qui est possible au vu de la guerre navale que se livrent Jérusalem et Téhéran et de l’agression récente d’un cargo israélien au missile par les Perses dans le golfe d’Oman, face à Mascate.

 

SANA n’avait pas divulgué le nom du pétrolier impliqué dans l’incident afin de dissimuler son appartenance iranienne.

 

La Théocratie perse, toujours sujette aux sanctions américaines qui lui interdisent d’exporter son brut, utilise régulièrement son allié syrien afin de "blanchir" son pétrole. Une fois transféré sur un autre navire dans un port syrien, le pétrole est réexporté vers plusieurs destinations, notamment en direction du régime chaviste du Vénézuela.  

 

La Ména a appris que depuis quelques temps des vaisseaux de guerre russes escortaient les bâtiments affrétés par l’Iran en Méditerranée pour les protéger des attaques israéliennes.

 

Sans doute une provocation de Poutine à l’encontre de Joe Biden en cette période de tension entre les deux pays.

 

Ce qui semble sûr est que le pétrolier en feu au large de Banias était mal protégé. Et que ceux qui l’ont attaqué ne craignent pas les Russes.

 

Dernière heure :


Une roquette a été tirée à 21 heure locales à partir de Gaza en direction du territoire israélien.

 

Ilan Tsadik rapporte qu’elle a été interceptée en vol par le Dôme de Fer.

 

On s’attend comme toujours en pareil cas à une riposte de Tsahal.